Bouygues Energies & Services au nouveau siège de la Défense française

Linkedin Viadeo Imprimer Exporter en PDF

Ministère de la Défense
2011 - 2028 - PARIS
Marché : Tertiaire
ARTEFACTORY©
ARTEFACTORY©

Le groupement Opale Défense, conduit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France et composé notamment d’Exprimm, filiale de Bouygues Energies & services spécialisée en Facility Management en France, et Exprimm’IT, filiale spécialisée en systèmes de communication, a signé fin mai 2011 le contrat en Partenariat Public - Privé de conception, construction, maintenance et exploitation du nouveau siège de la Défense française, dans le XVème arrondissement de Paris. C'est le plus gros contrat jamais remporté par Exprimm !

Exprimm a pour rôle d'assurer la maintenance multitechnique du site (électricité, plomberie, climatisation, ascenseurs, etc), le gros entretien, le renouvellement des équipements et des corps d’état architecturaux, la gestion, la distribution et l'optimisation des énergies (photovoltaïque, géothermie). Exprimm’IT participe à la conception, la construction et l’exploitation des systèmes d'information et de communication du futur ministère de la Défense. Elle déploie les câbles, la fibre optique et réalise les locaux techniques sécurisés selon des normes spéciales définies par le ministère de la Défense et l'Otan, pour le transport d'informations confidentielles.

 

Les chiffres qui comptent : 

  • Un PPP de 27 ans
  • Un fonctionnement 365 jours par an, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, avec des contraintes majeures en termes de confidentialité et de secret-défense.
  • Une surface de 13,5 hectares
  • Une autonomie du ministère 10 mois sur 12 grâce aux énergies renouvelables
  • Avec la plus grande toiture solaire de Paris, la consommation énergétique de l'ensemble est divisée par trois par rapport aux exigences de la nouvelle réglementation thermique.

 

Au-delà de la performance énergétique, ce projet vise avant tout à gagner en efficacité, en regroupant le Ministère sur un site unique plutôt que dispersé sur une douzaine de sites parisiens.